Consulting RH

SAVOIE • HAUTE-SAVOIE

Accom­pa­g­ne­ment • Développe­ment • Formation

Cécile Bolzoni

Tél.: 06 48 33 55 45
Spé­cial­isée:
Trou­bles Dys / TDAH
Soft Skills / Mad Skills

Retour en haut

L’importance des soft skills*

  /  Articles   /  L’importance des soft skills*

*Soft Skills (com­pé­tences douces)

Qu’il s’agisse de recrute­ment, de mobil­ité ou de développe­ment de car­rière, les diplômes et l’expérience ne suff­isent plus !

Les soft skills doivent être placées au cœur de la stratégie RH des organ­i­sa­tions. Et dans un monde qui s’annonce tou­jours plus incer­tain, les organ­i­sa­tions doivent plus que jamais gag­n­er en lucid­ité sur les atouts et les fac­teurs lim­i­tants de leurs col­lab­o­ra­teurs. Mais com­ment appréhen­der les soft skills de vos futurs ou actuels collaborateurs? 

En 2020, les softs skills ont pris une part encore plus impor­tante dans les recrute­ments. C’est encore plus le cas en 2021 ! Dans son rap­port « Future of Work », le World Eco­nom­ic Forum énumère les soft skills les plus recher­chées par les entreprises.

Nous avons tous con­staté pen­dant la péri­ode de pandémie et encore aujour­d’hui, à quelle point les soft skills étaient impor­tantes. A l’air du man­age­ment hybride les soft skills les plus recher­chées sont:

  • La créa­tiv­ité
  • L’e­sprit d’équipe
  • Capac­ité d’adaptation 
  • Avoir un esprit de raisonnement
  • Sens du service 
  • Flex­i­bil­ité mentale
  • Peo­ple management
  • L’art de négoci­er avec bienveillance

Détail­lons à présent chaque soft skills men­tion­née ci dessus :

  • La créa­tiv­ité :

Source d’innovation, elle per­met de s’éloigner des sché­mas de pen­sées dom­i­nantes, elle ouvre à de nou­velles alter­na­tives et comme dis­ait Albert EINSTEIN ” la créa­tiv­ité, c’est l’in­tel­li­gence qui s’amuse”.

  • L’e­sprit d’équipe :

Savoir penser col­lec­tif, ren­forcer la cohé­sion et porter le groupe con­stituent des com­pé­tences qui peu­vent faire la dif­férence ! “Seul on va plus vite, ensem­ble on va plus loin”.

  • Capac­ité d’adaptation :

En cette péri­ode insta­ble la capac­ité à rebondir et l’adapt­abil­ité face à des sit­u­a­tions changeantes est pri­mor­diale. Pourquoi ? Un can­di­dat flex­i­ble a le sens des pri­or­ités et n’est pas désta­bil­isé par les change­ments et imprévus.

  • Avoir un esprit de raisonnement :

 La capac­ité de juge­ment et de prise de déci­sion appelle l’e­sprit cri­tique, le sens de l’analyse et l’ap­ti­tude à arbi­tr­er entre plusieurs options. “Savoir analyser c’est bien. Savoir agir pour faire évoluer les choses, c’est encore mieux.”

  • Sens du service :

L’entreprise a besoin de tal­ents. Ain­si, vous développez vos com­pé­tences trans­vers­es et vous prou­vez que vous êtes une per­son­ne sur qui l’on peut compter. 

  • Flex­i­bil­ité mentale :

C’est être capa­ble de men­er un raison­nement, qu’il soit induc­tif ou déduc­tif, afin de résoudre des prob­lèmes. C’est accepter que la réal­ité peut-être dif­férente de ce que nous pensons.

  • Peo­ple management :

« Je com­mande – tu obéis » n’est plus d’actualité. Il s’agit main­tenant de pren­dre en compte les pri­or­ités de cha­cun, de com­pren­dre et d’ac­com­pa­g­n­er plutôt que d’im­pos­er l’autorité.

  • L’art de négoci­er avec bienveillance :

Cela implique d’être capa­ble de pren­dre en compte les objec­tifs des autres, de s’y adapter, tout en gar­dant en tête nos pro­pres objectifs. 

Les com­pé­tences de demain ne seront pas des com­pé­tences “savoir faire” mais des com­pé­tences de “savoir être”.

Les DYS / TDAH ont une fac­ulté d’ap­pren­tis­sage et d’adap­ta­tion insoupçonnée.