Consulting RH

SAVOIE • HAUTE-SAVOIE

Accompagnement • Développement • Formation

Cécile Bolzoni

Tél.: 06 48 33 55 45
Spécialisée :
Troubles Dys / TDAH
Soft Skills / Mad Skills

Retour en haut

Les risques psychosociaux

  /  Articles   /  Les risques psychosociaux

La génèse

Saviez-vous que le terme RPS (risques psychosociaux) a fait son apparition dans la vie professionnelle dans les années 2000 ?

Selon le rapport GOLLAC, les RPS sont : les risques pour la santé mentale, physique et sociale, engendrés par les conditions d’emploi et les facteurs organisationnels et relationnels.

Cette définition renvoie bien vers les risques professionnels susceptibles de générer atteintes à la santé tant physique que mentale, il s’agit là de s’interroger sur les causes professionnelles à l’origine de la souffrance et de notre mal-être.

Le code du travail du 17/02/2002 invite l’employeur à prendre toutes les mesures nécessaires pour ses collaborateurs, cependant un document unique pour une évaluation des risques est mis en place.

Les RPS ont souvent été associés au STRESS, mais tout ceci a vite évolué et nous avons englobé d’autres risques comme :

  • des violences internes commises au sein de l’entreprise par des salariés : harcèlement moral ou sexuel, conflits exacerbés entre des personnes ou entre des équipes ;
  • des violences externes commises sur des salariés par des personnes externes à l’entreprise (insultes, menaces, agressions…).

Les RPS et quelques chiffres :

L’institut national de recherche et de sécurité estime que le coût pour les entreprises et la société se situeraient entre 830 et 1656 millions d’euros par an ce qui équivaut 10 à 20 % des dépenses de la branche accidents du travail / maladie professionnelle de la sécurité sociale, sachant que pour l’année COVID 2020 a été le premier motif d’arrêt soit 26 % d’entre eux en avril, selon le baromètre établi par Malakoff Humanis. Plus surprenant, au début de l’été, environ 14 % des arrêts maladies ont eu pour cause les risques psychosociaux, comme « les troubles de la concentration, du sommeil, l’irritabilité, la nervosité, la fatigue importante, les palpitations », selon l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles.

Nous noterons plus en détails :

Augmentation de 52% des risques psychosociaux et de 28% des TMS (Trouble musculo-squelettique – mal de dos lié au télétravail, par exemple). (Source Ifop)

  • Les fragilités sont plus importantes chez les monoparentalités, les personnes avec des difficultés budgétaires et les aidants.
  • 45% des salariés se déclarent plus fatigués physiquement et psychologiquement.
  • De nouveaux risques apparaissent : les craintes de la covid, de la perte d’emploi.
  • Une évolution du travail pour 66% : Surcharge pour 33%, accélération pour 40%, hausse de la pression pour 33%
  • Pour 20% des salariés, la conciliation vie perso/vie pro est rendue plus difficile.
  • Un absentéisme plus important. En mai 2020, les arrêts de travail pour épuisement professionnel ou raison psychologique sont devenus pour la première fois la deuxième raison des arrêts de travail, derrière les arrêts liés au covid. Les TMS sont en 3ème

(Source Etude malakoff Humanis)

Le stress :

Le stress est la première source des RPS, il toucherai 1 Français sur 4, en nette augmentation !

Le stress est un mot anglais, ce qui veut dire en Français : Malheur, Difficulté..

Selon la définition médicale : il s’agit d’une séquence complexe de situations provocant des réactions physiologiques et psychosomatiques.

 Pour conclure :

Pour prévenir les risques psychosociaux, une démarche de prévention collective, centrée sur le travail et son organisation est à privilégier. 

A côté de cette obligation de prévention, d’autres pratiques se développent dans les entreprises. Elles cherchent à développer le bien-être ou la qualité de vie au travail (QVT), la mise en œuvre de ces pratiques en entreprise relève d’autres enjeux (performance de l’entreprise, égalité hommes/femmes, conciliation des temps de vie, démocratie sociale dans l’entreprise…).

C’est pourquoi Panache Makers dispose d’un rôle important dans le prévention mais aussi l’encouragement d’une démarche QVT collaborative, avec les managers et les RH, qui sont en première ligne mais aussi concernés en tant qu’humain, puisque les RPS concernent tout le monde.

#risquespychosociaux #qvt